Classé Monument Historique en 2014, MadCap est le plus ancien côtre pilote connu au monde, toujours en état de naviguer.
Restauré en 2018 avec le concours des acteurs écononomiques du Port de Commerce de La Rochelle.

Le service des pilotes de la marine

L'image des côtres pilotes reste associée à la marine à voile à l'époque où les pilotes, ces marins transportés sur les grands navires pour guider leurs capitaines lors de leur entrée ou leur sortie du port, allaient par tous les temps et au risque de leur vie, "servir" les navires qui transitaient dans les ports marchands.

La finesse de leur carène, la robustesse de leur construction, leur qualité de "marcheur" et leur gréement élancé firent des côtres pilotes une rérérence dans le monde maritime. Vers 1900, près de 150 côtres pilotes étaient recensés sur les côtes de la Manche et le long du canal Saint-Georges ; aujourd'hui, il ne reste que 17 survivants de cette époque, Madcap étant le plus ancien.

Sa qualité exceptionnelle de construction a permis à Madcap de fêter ses 140 ans en novembre 2014.

Les origines de MadCap

Le premier document témoignant de l’existence de Madcap est extrait du : « Cardiff Registrered Ships ».

On y apprend que William Stephens, né à Cardigan ( Pays de Galles), âgé de 44 ans, exerçant le métier de marin, a effectué entre le 20 novembre 1874 et le 30 décembre 1874 plusieurs opérations de pilotage dans le « Channel Bristol ». On y apprend également que ces opérations ont été effectuées par le bateau Pilote n° 11 du nom de « Madcap » rattaché au port de Cardiff.

Dans un second document de 1878 : « Alphabetical List of Britih Registered Sailing Vessels » on y trouve son n° officiel (79381- ce numéro gravé sur le premier barrot de la cabine est toujours visible.

A compter de 1918, « Madcap » semble cesser son activité de Pilote pour devenir navire de plaisance. Il entre en restauration au Chantier Despierres en 2014.

Le projet MadCap

Véritable « pièce de musée », la vocation du côtre s'est concentré ces dernières années à représenter une époque et un métier (le pilotage à la voile).

Régulièrement invité à des manifestations nautiques, « Madcap » continue à honorer les nombreuses invitations auxquelles il est convié, tant en Angleterre ( Devon, Portsmouth, Cowes ) qu’en France ( Brest, La Rochelle, Dournenez, l’ile aux Moines…). Le 16 aout 1998, à Douarnenez, il fut récompensé du prix « du plus beau bateau du siècle dernier ».

Mais la restauration et la valorisation du côtre pilote est aujourd'hui un projet collectif, l'oeuvre d'une équipe de passionnés qui ont adopté le bateau et son propriétaire au sein du Port de Commerce de La Rochelle.

Pilotes, lamaneurs, mécaniciens, chaudronniers, grûtiers et manoeuvriers, tous se sont impliqués pour ce qui constitue un objet exclusif de leur histoire.
Les principaux acteurs du projet

Daniel Despierre

Charpentier de marine
Réputé comme un des plus grands spécialiste en charpenterie de marine, Daniel a été séduit par le bateau et son projet.

Fondation du Patrimoine

Sauvegarde du patrimoine français
La Fondation œuvre à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français. Elle accompagne les projets de restauration.

Port Atlantique

Le Port de Commerce de La Rochelle
Les nombreux pilotes qui exercent dans le grand port maritime de La Rochelle ont accueilli MadCap comme leur mascotte, image vivante de leur histoire.

Olivier Guillemin

Propriétaire de MadCap
Passionné de marine, Olivier s'est investi sans compter pendant 5 ans à la restauration de MadCap.
Médias - Revue de presse
Les partenaires de MadCap